J'ai envie de partager avec vous cette respiration que je trouve bénéfique et efficace, facilitant l'accueil inconditionnel de ce qui est ... la digestion de certains faits qui nous paraissent "indigérables" et bloquent ainsi notre circulation énergétique avec tout ce que cela engendre sur la santé, sur tous les plans ... je l'appelle la respiration du grand OUI à la Vie!

Nous connaissons tous ce genre de situation, quelque chose se passe dans notre vie et nous ne sommes pas en mesure de l'accepter ... nous aurions aimé que les choses soient différentes, nous nous étions fait notre film ... et ce n'est pas conforme ... alors ça coince! Irritation, tristesse, frustration, colère, souffrance ...

Notre mental a encore fait des siennes :-) Selon l'Ayurvéda, il s'agit d'une mauvaise digestion, du mental certes, cependant le grand maitre de la digestion est situé dans l'abdomen (et oui le deuxième cerveau!), et plus précisément dans l'intestin grêle alors lorsque nous digérons mal ici, comment voulez vous bien digérer bien "là-haut"? Impossible, alors outre le fait, comme d'habitude, qu'il est nécessaire de rétablir une fonction enzymatique correcte, d'équilibrer ses forces vitales en modifiant son alimentation, en amenant de la détente etc  ... je pratique une respiration qui m'a bien souvent permis de transformer l'inacceptable ... en quelque chose d'acceptable, l'impossible ... en possibilité d'évoluer ... , la douleur ... en douceur ... , le contrôle ... en lâcher-prise ...

Lorsque je sens cette pesanteur m'envahir, voir m'obséder, je m'allonge confortablement et laisse toutes ces pensées défiler, je les inspire avec mon coeur et à l'expire, je prononce un OUI intérieur, toujours avec mon coeur. Je me connecte avec Amour, Foi et humilité à la partie la plus élevée que je puisse toucher en moi à ce moment là et continue à respirer ainsi un moment, en me relaxant et parfois je m'endors  ... je vous assure que le réveil est plus doux. J'encourage la persévérance car certaines choses peuvent mettre un certain temps à être assimilées .... cependant qui sommes-nous pour contrarier l'ordre cosmique? Une poussière dans l'infini ...

OM TAT SAT

Jessica

face-636095_1280