Qui n'a jamais eu de difficultés à être entendu ou à écouter l'autre?

Nous connaissons tous ce genre de situation, nous avons besoin ou envie de parler de nos tracas, de nos bonheurs, mais la personne que nous avons choisi pour cela n'est pas en mesure de nous écouter et se sent obligée de nous prodiguer des conseils, de nous couper la parole ou de juger ce que nous lui disons, sans aucune mauvaise arrière pensée bien sûr, simplement par habitude! Cela résulte peut-être d'un manque de présence, d'accueil, d'ailleurs il nous arrive aussi d'agir ainsi ... C'est fort désagréable car la seule chose qu'a besoin l'autre à ce moment là, c'est d'être entendu et attentionné et si cette personne a besoin de conseils, en général elle le fait savoir.

Il est intéressant de pouvoir observer avec neutralité ce mode de fonctionnement lorsqu'il se présente afin de comprendre pourquoi nous avons la facheuse tendance de nous comporter ainsi. De nombreux conditionnements et croyances sont responsables de ce processus, croire que nous savons mieux que l'autre ce qui est bon ou mauvais pour lui, vouloir absolument que l'autre comprenne tout de suite notre point de vue, croire que l'on a réponse à tout, que l'on sait tout, vouloir être responsable des prises de conscience ou/et du bonheur des autres, croire que l'on doit toujours trouvé des solutions à tout ... ou tout simplement l'envie de l'aider à aller mieux... mais la meilleure façon d'aider cette personne au moment ou elle choisi de nous parler n'est il pas d'accueillir pleinement et simplement ce qu'elle a à nous dire, à nous confier? Qu'il s'agisse de nos ami(e)s, de nos enfants, de notre mari, de notre femme ... cette présence à l'autre améliore grandement nos relations et nous en avons fort besoin n'est-ce pas?

Lorsque nous n'y arrivons pas, ne nous jugeons pas durement, faisons également l'effort de nous écouter nous-même! D'ailleurs écouter l'autre, c'est un peu comme s'écouter soi-même, parfois je me pose des questions (en fait quasiment tout le temps mais bon ... ;-) ) et la magie de la vie opère car dans ma journée, une personne me parle d'elle, de sa vie, et vient me donner les réponses aux questions que je me posais sans rien que je lui demande, cela vaut vraiment la peine de faire cet effort!

IMG_0270

De la même façon, si nous ne nous sentons pas écouté, peut-être devons nous nous demander alors si nous sommes nous même à l'écoute de l'autre ... 

Et si ce que l'autre a à nous dire nous agace au plus haut point, pourquoi sommes nous ici en face de cette personne en ce moment même ...?

Il y'a un phénomène qui me plait énormément dans mon travail, lorsque je suis en consultation, parfois, la personne me parle et dans le silence que je lui renvoie, elle peut elle-même s'écouter parler et avoir ainsi de magnifiques prises de conscience, comme ça, sans que je dise ou fassu quoi que ce soit, juste dans cet espace créé. 

Je crois que cele s'appelle l'écoute active... car lorsque l'on écoute, on écoute un point c'est tout, sinon c'est plus de l'écoute!